jeudi 30 avril 2015

L'oppposé de la mort

- Dans le monde occidental, quand tu demandes à quelqu'un quel est l'opposé de la mort, il va te répondre: la vie. Un bouddhiste, lui, te répondra: la naissance.

mercredi 29 avril 2015

Ce qu'on vient chercher

Je venais chercher encore quelques grammes de célébrité en parlant de mon livre au salon de Genève: échec. Cinq personnes à la rencontre, le brouhaha dans le hangar d'expo, impossible de se concentrer ni sur les questions ni sur les réponses.

Et puis, après, une bonne heure de causette avec Valérie, l'autre écrivain qui partageait l'affiche avec moi:

- Gurdjieff disait dans les conseils à sa fille: obtiens pour pouvoir partager. Je pense que c'est valable pour l'argent mais aussi pour la compréhension de la vie et son partage à travers l'écriture.

- Je ne sais plus qui a dit: à la fin, tu n'emporteras que ce que tu as donné.

- Ben, tu vois: on était venu chercher quelque chose et on a trouvé autre chose!

- Peut-être même qu'on a trouvé ce qu'on était vraiment venu chercher!

mardi 28 avril 2015

Un laboratoire du rapport aux autres

Le blog dit beaucoup plus que ce que je croyais: entre ceux qui n'auraient pas voulu s'y retrouver, ceux qui veulent qu'on les cite, ceux qui me font la gueule et ceux qui m’en reparlent, sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie, jusque dans les interviews.

Ce qui était parti comme un projet d'écriture devient un laboratoire du rapport aux autres.

lundi 27 avril 2015

La pureté est pure et n'est pas pure

La pureté est pure et n'est pas pure: la question n'a plus d'importance.

Plus rien à chercher, plus rien à devenir.

dimanche 26 avril 2015

Devant le jaune du colza

Une voiture arrêtée au coin d'un champ. Le capot est ouvert, le coffre est ouvert, trois jeunes hommes en capuchons tournent autour et s'accroupissent par terre de l'autre côté du chemin. Toute cette scène au loin devant le jaune du colza, devant les Alpes: le début d'une histoire.

Son odeur dans les cartons sur mes genoux

La maison de tante Dellon est bientôt vide. Hier, on a fait plusieurs aller et retour à la déchèterie: il y avait son odeur dans les cartons sur mes genoux.

samedi 25 avril 2015

La situation doit gagner

L'important est qu'il n'y ait pas de gagnant: il faut que la situation soit gagnante. 

jeudi 23 avril 2015

L'impression d'avoir quelque chose à faire

Écrire, une des manières d’entretenir l'impression d'avoir quelque chose à faire.

mercredi 22 avril 2015

La chanson des deux mortes

– Papa, t'entends? C'est la chanson de tante Adèle qui est morte et de Nana qui est morte.

– Elle est jolie. C'est toi qui l'as inventée?

– Écoute! C'est comme ça.

mardi 21 avril 2015

lundi 20 avril 2015

A l'endroit où tu es

- Si tu ne trouves pas la vérité à l'endroit où tu es, où espères-tu la trouver?

dimanche 19 avril 2015

L'utilité de l'utilité

Reste, bien sûr, la question de l'utilité de l'utilité.

Chaque chose en son temps.

Simple, net, évaporé

- Dans ce cas-là, il faut faire comme au jiu-jitsu: utiliser la force de l'autre. L'important, c'est de ne pas gaspiller son énergie, ni dans la confrontation, ni dans la colère ou la rancune. Simple, net, évaporé.

vendredi 17 avril 2015

Les lumières de la ville

Je sors du bus, je me retourne et toutes les lumières de la ville sont là, devant moi, autour du lac.

jeudi 16 avril 2015

Me débarrasser de vieux trucs

Avouer quelque chose qui me fait honte, c'est comme me débarrasser de vieux trucs auxquels je tiens encore sans trop savoir pourquoi, des trucs auxquels j'invente des utilités de plus en plus éloignées et improbables: ça fait un bien très profond.

mercredi 15 avril 2015

Quelque chose de complexe et d'inatteignable

Je crois que je commence à comprendre à travers la littérature ce que je dois comprendre à travers la spiritualité: c'est ma propre volonté d'y voir quelque chose de complexe et d'inatteignable - donc de me sentir important - qui me met le tout à distance. 


La réalité est beaucoup plus simple. 

mardi 14 avril 2015

Je vais ouvrir la porte et te laisser là

Je sais que si je m'arrête tu vas te réveiller. Je sais que si tu te réveilles, je vais ouvrir la porte et te laisser là, dans la neige.

lundi 13 avril 2015

Les scénarios de l'égo

Continuer à marcher dans les scénarios de l'égo, mais les débusquer plus vite, prendre note et - autre scénario de l'égo - me promettre qu'on ne m'y reprendra plus. 

dimanche 12 avril 2015

Voir ou ne pas voir

– Ma mort? Je la vois avec un peu de nostalgie, parce que je me sens très bien en être vivant. Mais, d’un autre côté, je suis persuadé que c'est quelque chose de stupéfiant et comme j'aime bien l'inconnu, je me réjouis vraiment de voir – ou de ne pas voir, parce que ce sont les deux possibilités.

samedi 11 avril 2015

Les lieux dont il faut prendre soin

- Les lieux où on peut parler de la mort, de la maladie et de la vieillesse sont précieux, il faut en prendre soin. 

vendredi 10 avril 2015

L'esprit du débutant

- L'esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, l'esprit de l'expert en comprend peu. 

jeudi 9 avril 2015

Les problèmes dont nous avons besoin

- Nous sommes attirés par des personnes qui vont nous amener les graves problèmes dont nous avons besoin pour notre évolution. 

mercredi 8 avril 2015

Le jeu à la place du pouvoir

Celui qui gagne au jeu du pouvoir est perdant.

C'est en se détournant du pouvoir qu'on découvre le jeu.

mardi 7 avril 2015

C'est ça

Après la méditation, quand j'ai levé les yeux sur l'urne de Jacquie pour le moment posée sur notre autel, je me suis dit: c'est ça.

dimanche 5 avril 2015

Le Créateur

- La création artistique est ce qui se rapproche le plus de la mystique: il n'y a rien sur la page et puis il y a mes mots. Ce n'est pas pour rien qu'on appelle Dieu le Créateur.

samedi 4 avril 2015

Comme des paysages vus du train

- Il est également conseillé de ne pas accorder trop d'importance aux différentes d'expériences intérieures qui peuvent surgir au cours de la méditation sous la forme, par exemple, de félicité, de clarté intérieure, ou d'absence de pensées. Ces expériences sont comparables aux paysages que l'on voit défiler lorsqu'on est assis dans le train. Nous n'aurions pas l'idée de descendre du train chaque fois qu'une scène nous semble intéressante, car l'important, c'est d'atteindre notre destination finale.

vendredi 3 avril 2015

L'univers dans la pièce d'à côté

La connexion avec l'entier de l'univers m'attend dans la pièce d'à côté.

Je préfère rester dans mon lit.

jeudi 2 avril 2015

Commencer par me connaître

Une note, de 2010:

"Me concentrer sur les personnes, c'est comme me concentrer sur moi: c'est mettre dans leurs têtes des réactions que je pourrais avoir, c'est me mettre à leur place, c'est me flatter ou me faire du mal. Chaque fois que je crois me poser des questions en fonction de l'autre dans mes textes, je me pose en fait des questions en fonction de moi. Juste le savoir et faire avec. Bien sûr, les autres auront toujours l'impression que je parle d'eux, bien sûr, les autres auront peur pour leur image, bien sûr, bien sûr.


Mais, du coup, ne serait-ce pas moi qui, là, ai peur pour mon image? Toujours penser à renverser les perspectives, toujours. Que ça devienne un réflexe. L'idée n'est pas de me débarrasser des autres, mais de mieux comprendre ce qui se passe en moi. Mieux comprendre ce qui se passe en moi pour être quelqu'un de meilleur et pouvoir mieux m'inscrire dans le monde, mieux m'inscrire dans son mouvement naturel. Commencer par me connaître pour être heureux. Le reste suivra de lui-même."

Un ingrédient utile

Les distances ne sont pas une solution, mais un ingrédient utile dont on peut apprendre à se passer. 

mercredi 1 avril 2015

Beaucoup de lieux centraux


Suspendue dans la cour intérieure, la douche de Carlos comme un lieu central où je me retrouve.


Beaucoup de lieux centraux en ce moment: est-ce parce que je sais mieux les voir ou parce que je me rapproche du centre?